Bon voyage! — Travelling the world by train

Voyager aux quatre coins du monde, en train

Publié par Bentley le

En 1973, Paul Theroux, auteur et voyageur américain, a entrepris un périple en train à travers l'Europe, le Moyen-Orient, le sous-continent indien et l'Asie du Sud-Est. Le récit de son voyage est publié sous le titre Railway Bazaar. Trente-cinq ans après son premier voyage, il a retracé son parcours en constatant que des pays autrefois marqués par la pauvreté se sont transformés, comme une chenille en papillon, tandis que d'autres demeurent dans la désolation et l’obscurité. On ne manque pas de récits de voyage en train : depuis le développement du chemin de fer à vapeur au 19e siècle, les esprits curieux et les cœurs errants trouvent un réconfort dans le mouvement alangui et apaisant du train. Ils observent par la fenêtre un monde qui semble si lointain mais si proche — une sorte de distorsion temporelle, du moins pour la durée de leur voyage. Pour ceux d'entre nous qui ne peuvent pas prendre quelques semaines ou des mois (voir des années !) pour admirer le paysage en traversant maintes villes et pays, ces explorateurs des temps modernes documentent leurs odyssées pour la postérité.   David Greene, l'hôte de Morning Edition, a parcouru plus de 10 000 milles sur le chemin de fer Transsibérien, de Moscou à Vladivostok, en plein hiver. Il a écrit Midnight in Siberia afin de raconter son voyage et nous faire découvrir les gens qu'il a rencontré le long du chemin.
« Dans la voiture à manger, la vodka est votre meilleur choix parce que vous savez qu'ils en auront toujours. Ils ont un menu géant avec des mets délicieux et généralement aucun d'entre eux n’est réellement disponible. Alors vous demandez : « Oh, je peux avoir la julienne de poulet ou la julienne de champignons ? »  « Nyet, nyet, nyet, nyet. » , « Alors qu'est-ce que vous avez ? », « Bortsch. » Ce qui est bon quand même, mais les gens apportent leur propre nourriture dans le train et la partage. » — David Greene
transsiberian_custom-cbd10bb0b75f82ebaf2d7ecd59cff72aab2ae7af-s800-c85 Cover crop Lukas est un photographe, écrivain et développeur web qui s'est lancé dans un voyage de 1 500 km, de Pune à Delhi.
« J'étais le seul étranger dans le wagon-lit et tout le monde voulait passer du temps avec moi. Les gars voyageaient du sud jusqu'à Delhi pendant plus de deux jours : ils m'ont accueilli, ils ont partagé leur nourriture et leur Chai, ils ont prié et étudié à mes côtés et curieusement observé tout ce que je faisais. « Quelle est ta religion ? Es-tu marié ? » « Je n'ai pas de religion ni de femme. » Ils m'ont regardé avec des visages inquiets et je pense qu'ils ont senti de la pitié envers moi. »
the-travel-stories-27-hours-train-india-lukas-sommer-9123 the-travel-stories-27-hours-train-india-lukas-sommer-9087   La blogueuse canadienne Brenna Holeman s’est rendue à la frontière entre la Mongolie et la Russie pour commencer un périple de 54 jours, à bord du Transsibérien.
« Bien qu'il puisse y avoir des heures d'agitation et d’ennui, pour la plupart du temps, le Transsibérien est un voyage de réflexion et de tranquillité : observer la campagne russe par la fenêtre pendant des heures induit la réflexion. »
trans-siberian-railway-24-1024x768 trans-siberian-railway-15-1024x768   L'auteur et journaliste américain Ted Conover a opté pour un voyage de 5 000 km en train, accompagné de son épouse Margot, de l'Afrique du Sud au Zimbabwe, en passant par la Zambie et la Tanzanie.
« Cette nuit-là, je me suis laissé entraîner dans un sommeil agité, mais Margot est restée éveillée. Le train a fait beaucoup d'arrêts, au cours desquels il est devenu évident que ce mode de transport était une vraie bouée de sauvetage aux villages n’ayant aucune autre connexion au monde extérieur. « Il y a un mec à l'extérieur sur une charrette tirée par un âne ! » s'écria-t-elle vers 2 heures du matin. »
africa-train-travel-slide-sce0-superjumbo africa-train-travel-slide-f2rz-superjumbo